LES VOEUX DU MAIRE

 Mesdames, Messieurs, bonsoir à toutes et tous,

Chers adjoints, conseillères, conseillers,

Permettez tout d'abord de saluer les personnes qui nous font l'honneur et l'amitié d'avoir répondu à notre invitation, je les remercie de leur présence.

C'est avec grand plaisir que nous vous accueillons pour cette traditionnelle cérémonie des voeux, moment privilégié s'il en est, mais aussi temps de convivialité et de rencontre.

L'exercice du discours des voeux est toujours difficile ... retracer l'année passée ... oublier les mauvais moments ... dire ce qui nous attend cette année ... vous dire que notre avenir va être serein ... cependant, je reste optimiste.Il le faut.

7 janvier 2015 ... 13 novembre 2015 ... Ces dates sont désormais inscrites dans notre mémoire collective. En un an, la France a été confrontée au terrorisme.Il ne vient pas que de l'étranger, il prospère aussi dans notre pays. Il n'attire pas que des fanatiques isolés, mais aussi des citoyens divers, qui pour la plupart, ont grandi parmi nous, avant de se transformer dans une détestation féroce de tout ce que nous représentons.    

Il est fort probable que cette situation d'un genre nouveau dure.Je profite de l'occasion qui m'est donnée ici pour exprimer toute notre reconnaissance aux pompiers, aux médecins, aux infirmiers, aux services d'urgence, aux services de polices nationale et municipale, aux gendarmes, qui oeuvrent jours après jours pour notre sûreté et notre sécurité.

C'est aussi à nous, dans notre vie de tous les jours, d'avoir bien ancré dans notre tête les notions d'union, de solidarité.

Bien que nous soyons touchés, il est indispensable de maintenir la tradition des voeux du maire et du conseil municipal. Ensemble, nous avons le plaisir sincère de vous souhaiter une belle année, une année d'épanouissement dans votre vie personnelle, professionnelle, associative, culturelle voire sportive, mais aussi c'est l'occasion de vous remercier pour votre engagement, à quelque niveau qu'il soit, en faveur de notre commune comme de ses habitants.

Nous sommes heureux de constater que vous êtes toujours aussi nombreux, je vous remercie au nom du conseil municipal, de votre présence.

Saluons particulièrement les nouveaux résidents de notre commune. Pour ceux pour lesquels nous ne l'avons pas encore fait, nous les accueillons. Si notre commune a perdu 10 de ses habitants (pensées à leurs familles), nos sincères félicitations aux parents, nous enregistrons 10 naissances.

Pour revenir à la vie associative, sans ce tissu, notre commune n'aurait pas d'âme. Bravo et merci donc à nos associations animées par des bénévoles méritants : le comité des fêtes, l'association de nos aînés, l'association des parents d'élèves, Clic.Je ne m'aventurerai pas à citer toutes les manifestations, cependant, je retiendrai la réunion des "Villefranche" (des Villefranche de notre taille bien sûr)  à Villefranche-sur-Cher où, collectivement, nous sommes allés.

Le tissu de notre commune, c'est également celui de nos commerçants, artisans, et toutes autres professions qui révèlent l'aspect économique de notre commune.

N'oublions pas de noter les engagements de notre docteur, M. Péchart, ceux de la Gendarmerie, avec lesquels  nous entretenons les meilleures relations.

Des remerciements soutenus à nos pompiers, toujours aussi nombreux pour lesquels nous devons faire qu'ils acquièrent le meilleur statut, à nos employés administratifs et techniques, au corps enseignant de nos écoles et autres associations qui travaillent pour notre territoire (centre de loisirs, aides aux personnes).

Mes remerciements sincères à ceux d'entre nous qui, par leur présence visuelle, représentent notre engagement envers la population avec un état d'esprit de service à la personne.

Je remercie aussi les membres du CCAS, pour les actions mises en place et décisions prises.

Je cite aussi les membres de l'association foncière pour leurs actions.

Cette cérémonie des voeux est aussi l'occasion de dresser un bilan des réalisations, actions et événements de l'année écoulée. Vous le savez, il est contraint par la baisse des dotations de l'état et la stabilité voulue de vos impôts.

En termes de réalisations, nous avons maintenu le programme de goudronnage de nos routes, le bon état des fossés, mais aussi l'élagage d'arbres nécessaire aux passages d'engins agricoles, voire des camions de ramassage des ordures ménagères.

Nous avons aussi réalisé l'assainissement de la rue du Couvent par la mise en place d'un caniveau et la réalisation de trottoirs en calcaire, mais aussi l'assainissement d'une partie de la route de Villeneuve par la mise en place de canalisations d'évacuation d'eau.

Le parking situé devant notre boulangerie a été redimensionné, les toilettes de l'ancienne école ont été rénovées. Le chauffage de la mairie a été refait : chaudière et radiateurs neufs, toutes les pièces sont maintenant chauffées. La salle polyvalente profite de nouveaux volets roulants.

Nous avons également conduit des travaux d'entretien courants comme l'éclairage public et nous avons amélioré notre défense incendie en déplaçant un point d'eau et en en créant un nouveau.Beaucoup d'autres petits travaux ont été réalisés.

Les travaux de sauvegarde de notre église avancent. Nous n'avons pas, à ce jour, de point difficile. Il reste, vous le voyez, les travaux autour du clocher pour lequel la flèche sera réalisée à terre pour être montée ensuite. Le suivi du plan de financement nous laisse envisager que nous pourrons sûrement ajouter la réfection de la façade qui n'était pas prévue. Vous le savez, le petit bâtiment Sud, sorte d'abri a été démonté. Nous avons aussi prévu de démonter les toilettes publiques, celles-ci n'étant plus conformes.

Nous n'avons pas de point bloquant en accessibilité de nos bâtiments publics, seule notre église fait l'objet de l'acceptation d'une dérogation, sous contrainte de la pose d'une rampe d'aide.

En termes d'actions en regard de l'optimisation de nos dépenses, nous avons diminué le coût de nos assurances et avons aussi renégocié le taux de nos prêts. Nous  avons contribué à faire reconnaître que notre commune n'était pas couverte par la téléphonie mobile. 2015 devait être l'année où nous devions voir la mise en place systématique de la vérification de l'assainissement individuel, cela est repoussé à 2016.

En termes d'événements, l'évolution majeure de notre territoire est bien entendu la création de la commune nouvelle Charny Orée de Puisaye. Je commencerai par la conclusion : une évidence.

En effet, la nouvelle organisation territoriale de la République a modifié le cours de notre histoire, elle repose dorénavant sur un triptyque simple : grandes régions, grandes communautés de communes et grandes communes.

A ce contexte général s'est ajoutée la situation financière de notre pays qui a pour conséquence une baisse considérable des dotations de l'Etat aux communes, alors que dans un même temps, les besoins de services publics sont croissants, l'Etat nous les transférant.

La commune nouvelle est la réponse que nous avons choisie à cela pour continuer à faire exister nos communes.

La commune nouvelle est un regroupement de communes et non une fusion, elle a la clause des compétences générales et permet ainsi de préserver tous nos acquis. Ainsi, les communes historiques conservent leur identité, leurs limites territoriales, leurs panneaux et leurs administrations locales. Le quotidien est toujours géré par le maire actuel, la proximité avec les habitants est préservée, voire renforcée. Des enveloppes budgétaires sont dédiées au fonctionnement et notamment au fonctionnement de proximité.

Nous avons mené à terme cette évolution et notre commune nouvelle est née. Villefranche a ainsi transféré son patrimoine, sa trésorerie et ses crédits. 

Si cette décision est effective au 01/01/2016, il reste bien entendu encore du travail puisqu'il nous faudra quand même rejoindre une grande communauté de communes et là, le législateur nous laisse le temps de nous organiser.

Soixante-quinze conseillers constitueront le nouveau conseil municipal de la commune nouvelle de Charny Orée de Puisaye, huit seront de Villefranche.

Je remercie la majorité des élus de Villefranche qui ont eu la volonté de faire aboutir ce projet que j'ai porté avec eux et avec les élus des 13 autres communes.

Michel Courtois a été élu maire de Charny Orée de Puisaye, Michel, mes félicitations.

Après l'année de la fusion de nos 2 communautés de communes en 2014, l'année de préparation de cette commune nouvelle en 2015, nous voilà en 2016, nous élus, en configuration de travail avec la capacité :

- de définir des stratégies politiques pour notre territoire qui visent le développement économique, la jeunesse, l'enfance, le sport, la culture, l'habitat, par exemple.

- de mettre en oeuvre de vrais projets de territoire dont les origines sont soit issues de réels besoins de notre territoire, soit ils viennent de grands sujets comme la transition énergétique.

C'est maintenant la configuration de notre structure administrative qui est à adapter à de nouveaux modes de fonctionnement (hiérarchisée, organisée, crédible, réactive). D'importantes évolutions sont déjà présentes, d'autres sont sûrement à mettre en oeuvre.

Chacun des agents qui la composent devra y trouver une place lui permettant sa propre évolution.

Michel, tu le sais, je m'investirai avec les élus de Villefranche pour rendre le plus efficace possible notre conseil municipal et notre structure administrative afin d'être à la hauteur de la dimension d'une commune de 5 250 habitants.

A tous les conseillers de Villefranche : nous continuerons notre travail comme nous l'avons fait jusqu'à maintenant, afin de porter les besoins de la commune.

C'est sur ces mots que je termine ce discours, je renouvelle mes voeux de santé, de bonheur pour vous-mêmes et vos familles, avec une pensée pour ceux qui ne sont pas épargnés.

Comme dit au début de ma prise de paroles, moment de convivialité et de rencontre, je vous invite au verre de l'amitié, où vous profiterez des mignardises fabriquées par notre boulangerie Marie et Thibaut. Nous pouvons Michel Courtois, mes collègues maires, les adjoints et conseillers de Villefranche continuer à échanger.

Michel BEULLARD.